Quelles sont les actions à effectuer pour se protéger à 100 % d’une attaque de phishing ?

Les attaques par phishing font de plus en plus de victimes de nos jours. Il s’agit d’une technique utilisée par les cybercriminels pour voler des éléments personnels ou professionnels. Ceux-ci seront ensuite utilisés pour dérober de l’argent sous l’identité de la victime. Il peut s’agir de ses coordonnées bancaires ou ses identifiants de connexion à des services financiers. Voici un article qui vous prodigue, quelques conseils pour vous protéger à 100 % d’une attaque de phishing.

Restez attentif

Il est bien possible de réduire considérablement les risques d’être victime d’une attaque de phishing. Il suffit d’être attentif lorsque vous naviguez et lors de la vérification de vos e-mails. Par exemple, si un courriel vous semble douteux, n’ouvrez pas les pièces jointes et ne téléchargez pas les fichiers qu’il contient.

A découvrir également : Comment ça marche le cryptage ?

Il est donc judicieux de réfléchir à deux fois avant, même si cela semble provenir d’une source fiable et connue. Par ailleurs, il arrive souvent de régler un achat en ligne dont il est nécessaire de fournir des informations relatives à votre carte bancaire. Dans ce cas, vérifiez toujours que vous êtes sur un site web sécurisé dont l’adresse commence par « https ». De plus, vous verrez à coté du lien un cadenas. Si ce n’est pas le cas, n’entrez pas vos coordonnées bancaire.

Attention aux liens inconnus

Ne pas cliquer sur les liens contenus dans les courriers électroniques est également une manière d’éviter une attaque de phishing. L’envie de cliquer doit être interceptée pour empêcher cette pratique. C’est simple : ne cliquez jamais sur des liens inconnus dans un courrier électronique renvoyant vers un site internet, sauf si vous êtes absolument sûr qu’il est authentique.

Lire également : HIDS, NIDS, LIDS en cybersécurité : comprendre les différences

Positionnez le curseur de votre souris sur le lien sans cliquer pour faire apparaître l’adresse vers laquelle pointe le lien. Si vous n’êtes pas sûr à 100 % de sa validité, ouvrez une nouvelle fenêtre de navigateur et tapez l’URL dans la barre d’adresse. Vous pouvez également préférer d’aller directement sur le site de l’organisme par votre propre recherche.

Attention aux e-mails demandant des informations confidentielles

Enfin, méfiez-vous des e-mails demandant des informations confidentielles ou bancaires (code secret, coordonnées bancaires, etc.). C’est la règle d’or pour éviter d’une attaque de phishing. D’ailleurs, aucun site web fiable ne vous demandera jamais de communiquer vos informations sensibles directement par courriel.

De plus, changez régulièrement de mots de passe en optant pour des caractères suffisamment complexes. Utilisez également des mots de passe différents pour chaque site et application. Ainsi, vous éviterez le vol de ceux-ci qui peut compromettre tous vos comptes personnels. N’oubliez surtout pas de mettre à jour régulièrement votre anti-virus.

Vous savez à présent les actions à effectuer pour vous protéger d’une attaque de phishing. Soyez tout de même vigilant !

Configurez des filtres anti-spam efficaces

Le phishing est une technique de piratage sophistiquée qui repose sur la création d’un faux e-mail ou site web pour obtenir des informations personnelles et confidentielles. De plus en plus répandu, le phishing représente un risque majeur pour les entreprises comme pour les particuliers. Les attaques sont souvent orchestrées par des cybercriminels expérimentés, utilisant des techniques sophistiquées pour tromper leurs victimes.

Pour vous protéger contre ces menaces, vous devez mettre en place des filtres anti-spam efficaces. Ces dispositifs permettent de filtrer les courriers électroniques indésirables et de bloquer ceux contenant du contenu malveillant ou suspect.

Il existe plusieurs types de filtres anti-spam :
• Les filtres basés sur les règles : ils fonctionnent en définissant une série de règles qui vont être appliquées à chaque message reçu. Ces règles peuvent inclure l’identification d’un expéditeur connu comme étant un spammeur, la reconnaissance d’un format d’e-mail spécifique ou encore l’utilisation de mots-clés dans le corps du message.
• Les filtres bayésiens : ils utilisent des algorithmes avancés basés sur l’apprentissage automatique afin d’identifier le contenu suspect et d’apprendre à reconnaître différents types de messages indésirables.
• Les listes noires/blanches : elles permettent aux administrateurs systèmes ou aux utilisateurs finaux (dans certains cas) de spécifier quels sont les adresses mail autorisées (liste blanche) ou interdites (liste noire).

La mise en place de ces différents types de filtres peut se faire de manière manuelle ou en utilisant des outils spécialisés. Les grandes entreprises ont souvent recours à des solutions sophistiquées telles que les passerelles SMTP (Simple Mail Transfer Protocol), qui permettent de filtrer les messages avant leur arrivée dans la boîte mail de l’utilisateur.

Vous devez noter qu’une configuration inadéquate peut conduire à bloquer des messages légitimes et donc représenter un risque d’interférence avec le travail quotidien. Vous devez adapter chaque solution à chaque entreprise ou utilisateur individuel.

Mettre en place des filtres anti-spam efficaces est essentiel pour se protéger contre une attaque par phishing. En choisissant judicieusement la solution correspondant à votre usage et en paramétrant correctement ces dispositifs, vous réduirez considérablement le nombre d’e-mails indésirables tout en renforçant votre sécurité face aux menaces du phishing.

Utilisez des outils de sécurité et de protection des données en ligne

Le phishing est une menace grandissante sur Internet, touchant un nombre croissant d’utilisateurs chaque année. Mais il existe aussi des moyens de se protéger contre ces attaques en ligne. Au-delà des filtres anti-spam, vous pouvez utiliser d’autres outils pour renforcer votre sécurité et protéger vos données personnelles.

Les logiciels antivirus sont l’un de ces outils essentiels à la protection de votre ordinateur contre les virus informatiques et autres malwares qui peuvent causer des dommages importants à votre système ou voler vos données personnelles. Ces programmes détectent et éliminent automatiquement tout contenu malveillant présent sur votre ordinateur ou dans les e-mails que vous recevez. Pensez à bien vous adapter aux nouvelles menaces en temps réel grâce au recours à l’intelligence artificielle et à la mise à jour régulière des définitions virales. Vous devez installer le logiciel dès que possible après avoir acheté un nouveau PC ou un smartphone afin qu’il soit activement utile lorsqu’une attaque survient.

En plus du logiciel antivirus, il est aussi recommandé d’utiliser un pare-feu (ou firewall). Ce type d’outil permet de surveiller les connexions entrantes et sortantes depuis votre ordinateur vers Internet, bloquant toute connexion non autorisée par défaut.

Le pare-feu peut être configuré pour limiter certaines applications internet comme certains navigateurs web qui ne respectent pas strictement le cadre normatif imposé par l’utilisateur (par exemple : interdire Chrome si vous souhaitez utiliser Firefox). Cette fonctionnalité est surtout utile pour protéger les enfants contre les contenus inappropriés ou dangereux. Le pare-feu doit être configuré correctement pour assurer une protection maximale.

Il existe des outils de cryptage de données, qui permettent d’assurer la confidentialité et l’intégrité des informations échangées sur Internet. Ces outils sont particulièrement utiles si vous devez transmettre des données sensibles telles que votre numéro de sécurité sociale, vos coordonnées bancaires ou toute autre information personnelle confidentielle.

Les solutions VPN (Virtual Private Network) sont aussi un excellent moyen d’ajouter une couche supplémentaire de protection à votre navigation internet. Un VPN crée un tunnel crypté entre votre ordinateur et Internet, empêchant tout tiers non autorisé d’accéder aux informations échangées en ligne.

Utiliser ces différents outils peut contribuer grandement à renforcer votre sécurité en ligne et prévenir les attaques par phishing. En combinant plusieurs dispositifs, vous réduirez considérablement le risque de subir une intrusion malveillante sur vos systèmes informatiques ou mobiles.